Conversation dans Le boudoir de la Comtesse (interview)


Caprice – Viola Floralis – Part I, II, III, IV, V.

 ↑cliquez ici un peu de féérie musicale

Tel un gentilhomme en hautes chausses allant à la quête de jolis univers, je fut plus que conquis par celui de la Comtesse, de pareilles tenues m’ eurent parru il va sans dire avoir leur place dans ce modeste « blogue ». Oui, la Comtesse m’intrigue de par son énigmatique sourire, qui se révèle un mystère. Ses tenues nous invitent au rêve à l’onirique au conte. J’ai  eu le plaisir de converser sur quelques points avec  elle comme si nous prenions une tasse de thé. Voilà le gentilhomme Arnaud est heureux de vous livrer les fruits de sa charmante discussion! Je remercie La Comtesse d’avoir quitté ses flâneries toutes aussi oniriques, féeriques  ses rêves et ses aventures modesques pour ce doux entretien!

Se présenter:

Je suis une demoiselle qui adore les contes, les légendes, le 17e, 18e et 19e siècle, les livres, les théâtres, l’ancien, le baroque, la féérie et la rêverie..

A côté de mon blog j’aime aussi dessiner, écrire, jouer du piano, cuisiner, fabriquer et créer 10000 choses.

Depuis combien de temps as-tu le blog Le Boudoir de La Comtesse ?

Cela fait deux ans environ.

Et pourquoi ce nom ?

A cause de mes études de Littérature, j’ai eu accès à l’intimité d’innombrables Comtesses et autres perfides Marquises, aussi, afin de rendre hommage à toutes ces femmes de papier qui m’ont entrainée dans leurs aventures, j’ai décidé de prendre le pseudonyme de La Comtesse, un peu comme La fille au Foulard vert (dans Confessions d’une accro au shopping).

Par ailleurs, affectionnant tout particulièrement le tulle, le satin, le plumetis, les nœuds et la dentelle, je trouvais que Comtesse correspondait bien à mon style que je qualifie souvent de princesse urbaine.

Ton style ?

J’adore jouer avec les styles. Parfois, avec une veste officier qui brille, des galons et des chaines, je me sens dresseuse de tigre. D’autres fois, en tutu, en laine et en ballerines, c’est une danseuse qui émerge de mon imagination. Et d’autres fois encore, les nœuds, les montres, les rayures s’invitent pour un petit look marin. Enfin, j’ai quelques robes qui me transforment en poupée… Ce qui me plaît dans la mode, c’est la possibilité de se muer en caméléon au gré des envies.

Je vois que tu aime les collants que trouves tu chez eux ?

Ce que j’apprécie c’est que grâce à eux on peut porter des robes et des jupes été comme hiver, et pour une fille qui boude les jeans, c’est une aubaine !

Quelles sont tes marques préférées ?

Pour les collants: J’aime bien le bourget et la marque avec le petit chien dont le nom m’échappe(Bonnie Doon ndlr). En général, je pioche dans les magasins d’usines. Sinon, je suis aussi une grande consommatrice de collants discount, que j’aime personnaliser en dessinant des hirondelles dessus (ou des pois).¨

Pour les vêtements, j’aime surtout Manoush, parce que cette marque me fait rêver!
Pour ma part le collant est un vêtement qui habille voire même plus sublimes les jambes comme un bijou partage tu ce point de vue ?

Tout à fait ;)   C’est la petite touche sexy en plus.

Quelles sont tes couleurs préférées ?

Le rouge❤ mais à porter j’aime beaucoup le gris et le noir et le blanc virginal (enfin blanc crème pour être plus précise).


Quel (s) type (s) de collants n’oserais-tu pas porter ?

Ceux avec rayures. J’en ai trop porté un temps et je m’en suis lassée. Et ceux avec de grosses fleurs. Quoique…

Quelle est selon toi la meilleure façon de le porter ?

Pour un collant à motifs, il faut tabler dans une tenue très simple et basic, pour ne pas tomber dans le too much. Et les collants en couleurs, c’est top avec une tenue noir.


Aurais tu une petite anecdote avec tes collants ?

Je les casse à la vitesse de l’éclair, même en faisant très attention. Du coup, je prends toujours deux tailles au dessus, pour limiter les frais.
Quels sont les blogs que tu aimes ?

MyDiy est mon favori, ça me donne toujours envie de créer. J’aime bien Le Pétrin aussi, car ce blog m’a fait progresser en cuisine.

Combien de paires de collants possèdes tu ?

Enormément. Impossible de compter mais il y en a pour deux tirroirs. Des épais en gris, noir, brun, des fins, en noir, des colorés en rouge, bleu, lavande, blanc, des très fin couleur chair… plein !

Mais il me manque des collants à pois, à nœuds.. et comme je les casse souvent, au lieu de les acheter, je me les confectionne !

 CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR ACCEDER A SA FÉERIE

http://boudoirdelacomtesse.wordpress.com/

5 réflexions sur “Conversation dans Le boudoir de la Comtesse (interview)

  1. Pingback: Marinière… «
  2. Illusoirement vôtre dit :

    J’adore l’onirisme de son univers, elle a un style très personnel et qui me parle vraiment beaucoup ! J’adore son visage, on dirait un modèle de peinture ! Encore et encore une jolie découverte et mille bravo pour ton travail !

Ton commentaire est le bienvenu!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s