Breaking News III L auteur parle de lui en VIDEO


MA PART DE FEMINITE

 

       

Publié dans: moi

15 réflexions sur “Breaking News III L auteur parle de lui en VIDEO

  1. Matoushi dit :

    Hihihi moi j’aimerai bien avoir une paire de Louboutin à chercher chez le cordonnier😉
    (ou des YSL tant qu’à faire :p)

    Juste une petite remarque: je n’ai pas très bien compris quand tu dis que ta part de féminité c’est d’aimer les belles femmes… il me semble que tous les hommes et les femmes aiment les belles personnes, non ? Ce n’est pas spécifiquement féminin, la beauté est quelque chose d’universel.
    Mais peut être voulais tu dire autre chose par ça ?

    • Arnaud dit :

      comme j ai voulu faire la vidéo sans notes je me suis un peu emelé les pinceaux lol je voulais dire que j ‘ai accru une connaissance de pas mal d’éléments féminin et ausi plus une sensibilité plus fine.

  2. françoisedu80 dit :

    Hello Arnaud ,
    Le moment le plus important …séquence émotion pour nous toutes !
    Tu connaîs beaucoup de blogueuses ,ayant chacune des personnalités
    différentes et c’est tout l’intérêt de démontrer styles et sourires .
    C’est toujours un plaisir de passer  » chez toi  » de découvrir des nouveautés
    de lire des anecdoctes ou de guetter tes apparitions  » ambassadeur encollanté
    plus que Gentleman  » .
    Charmeur & spontané , autant le blog que le présentateur , je te souhaite
    de remporter et multiplier beaucoup de succès dans les mois à venir !
    Bisous
    ps : évidemment je comprends ton inclination pour les belles femmes *

  3. mescheresmidinettes dit :

    Je pense que dans un sens on développe tous et toutes de plus en plus une connaissance grâce aux partages des blogs, toi tu as su développer un sens esthétique et une sensibilité des choses =) Très sympa ta vidéo.

  4. chachahihi dit :

    je veux bien aller chercher à la place les louboutins chez le cordonnier
    une super vidéo en voit ta sensibilité
    et bravo pour les 3 ans de ton blog et ton sert a nous faire découvrir de belles choses
    une super vidéo
    gros gros bisous

  5. Marc dit :

    Voilà un moment que tu n’avais pas mis de nouvel article sur ton blog ! L’impatience grandissait… !!

    Bravo pour cette vidéo toute en sensibilité . Oui, nous avons tous notre part de féminité et c’est très bien de la mettre en avant, et de ne surtout pas la nier. Nous pouvons très bien rester « homme », c’est ce mélange qui est enrichissant.
    Et porter des collants (et/ou des jupes pour certains) ne fait pas de nous des travestis ou des homos, mais des hommes bien dans leur peau qui veulent varier leurs vêtements, tout simplement.

    Cordialement

    Marc. http://i-hej.com/

  6. Epicurien dit :

    Sympa cette petite présentation, dont la maladresse n’enlève rien à la spontanéité.
    Je ne pense pas, cependant, que c’est l’expérience du blog qui a révélé ta part de féminité. Elle est une composante de ta personnalité qui a toujours été là et qui a trouvé un moyen de s’exprimer au travers de ce blog. On a tous une part féminine plus ou moins affirmée, plus ou moins assumée, c’est selon chacun et son vécu, son éducation, son environnement, et chez nos compagnes c’est la même chose pour le versant masculin. Comme quelqu’un (toi, ou un commentateur) l’écrit quelque part sur ce blog, ce n’est pas parce qu’une fille va se passionner pour l’automobile ou l’aéronautique qu’elle sera moins féminine. Mieux encore, j’ai eu des copines mécaniciennes auto, maçonnes, chauffeure de bus et j’ai connu un assistant social et même un… sage-homme !

    Il y a un distinguo entre sexe et genre qui n’était pas reconnu naguère, qui encore aujourd’hui, au gré des amalgames faciles, est taxé d’ « homosexualité refoulée » par certains « normalisateurs ». Ce distinguo peut exister à divers degrés. Le tout est d’être soi-même, tel que l’on se ressent, et de repousser les personnes négatives, les affects culpabilisants, qui vont vouloir nous renvoyer à un jeu social dont nous n’avons pas à accepter les règles.

    Pour en revenir à l’objet de ce blog, et ce qui fait que je l’ai visité et que j’y reviens fréquemment, je me suis rendu compte un jour que le fait de porter des collants, de la lingerie unisexe ou carrément féminine sous mes vêtements masculins, ne correspondait pas à un fantasme mais bel et bien à l’expression d’une identité. Ce que je faisais chez moi, au secret, je l’ai alors étendu à chaque domaine de ma vie. Ma féminité s’exprime bien sûr au-delà, et ce depuis toujours, au travers d’une sensibilité exacerbée, d’un goût prononcé pour l’écoute, l’empathie, de nombreuses amitiés féminines et aussi des amitiés amoureuses, des rêves que e fais depuis tout petit où je me vois exclusivement en fille – toutes choses qui ne m’ont jamais empêché de vivre une vie de couple. Evidemment, si j’étais entièrement libre de me vivre tel(le) que je me ressens, je sortirais en jupe, j’adopterais les codes sociaux de la féminité… Et je passerais en gros, aux yeux du chaland, pour un travesti, et mon entourage familial penserait que « j’ai grillé un fusible ». Je ne me rendrais pas la vie plus facile en m’affirmant en tant que « qui je suis », même si ce désir est profond, et cela Arnaud, tu l’as constaté lors de tes sorties en collants… Ma compagne, qui affirme volontiers et sans réserves sa part masculine – ce que je ne trouve pas gênant du tout -, souhaite cependant avoir à ses côtés un homme aux apparences mâles. Le fait que je couse, que je cuisine, que je croise les jambes d’une certaine façon (ce qu’elle m’a fait remarquer), que je me complaise dans des univers féminins, que je mette des collants ne la gêne pas outre mesure, mais elle ressent le besoin, la nécessité d’avoir un homme à ses côtés, par qui elle se sente en protection. Rôle que je m’efforce de tenir au mieux.
    Je tiens à te préciser que je suis hétérosexuel. Après, entrer dans des classifications pseudo-cliniques de type « transgenre » ou « bigenre » m’importe peu. Savoir, pouvoir laisser s’exprimer sa part féminine, vivre sa féminité, s’épanouir en tant que « celle » que l’on sait être tout en assumant son corps d’homme, et ce sans ressentir la nécessité d’entrer dans une démarche de transition (là on est dans un domaine tout autre), passe par cette transgression symbolique (aux yeux du plus grand nombre) qui consiste à se parer d’attributs qui ne sont pas supposés être les nôtres, et non à se les approprier, nuance importante, car là nous serions dans le travestisme. Je porte des collants parce que je suis femme et non parce je voudrais être femme.

    Je voudrais dire enfin que d’autres blogs existent, tenus par des hommes qui portent des collants et de la lingerie, blogs fétichistes ou purement exhibitionnistes qui desservent notre démarche, apportant de l’eau au moulin de celles et ceux qui prétendraient vouloir la juger « contre nature », en ce qu’ils offrent à la vue des exhibitions vulgaires, écoeurantes à la limite. L’enjeu de ton blog, Arnaud, outre qu’il se distingue de ces pâles expressions d’une basse gaudriole, est peut-être de faire comprendre aux gens que l’heure n’est plus à l’amalgame pur et dur du sexe et du genre, qu’il y a en chacun un nuancier, un camaïeu, et que s’il est un objectif de vie vers quoi chacune, chacun se doit de tendre, c’est bien celui de se vivre tel(le) qu’elle, il se ressent, dans un accord profond et sans réserve avec soi-même.

Ton commentaire est le bienvenu!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s